Philippe Arlin
Monotonie

La monotonie sexuelle illustre à elle seule le fait que la sexualité du couple n’est pas celle qui lui correspond. Elle s’épuise parce qu’elle n’est pas nourrie, pas questionnée pas interrogée. Elle s’appuie sur un fonctionnement mécanique de facilité qui finit avec le temps par ne plus être le moins du monde stimulant. Chacun s’éloigne de l’autre et ils ne se retrouvent que lorsque le besoin physiologique impérieux les y amène.
Il faut tirer la sonnette d’alarme au plus vite, car tout cela n’est en rien une fatalité mais le résultat d’une sexualité que l’on a laissée pousser dans une terre aride d’imagination et de fantaisie et qui donc s’étiole et s’épuise.
Commencez par vous interroger chacun de votre côté sur ce qui vous manque et à quoi pourrait ressembler une sexualité épanouie avec votre conjoint. Contentez-vous de choses simples, ludiques, sans partir sur le chemin risqué de l’échangisme ou du multi partenariat. En parallèle prenez le temps de mieux vous connaitre et d’être plus à l’écoute des besoins et désirs de votre corps (j’ai bien dit corps pas cerveau…). Essayez d’instaurer des moments de dialogues sur vos désirs, exprimez les comme des envies et non pas comme des reproches adressés à l’autre. Pour le dire autrement dites à l’autre qui vous êtes dans la sexualité, confiez-lui toutes ces petites choses qui nourrissent votre excitation et qui sont absentes parce que peut-être vous n’avez jamais osé le demander ou en parler.
C’est ainsi que vous pourrez ensemble réensemencer le terreau de votre sexualité, de toutes ces détails excitants pour vous et susceptibles de la nourrir, mais surtout en prenant soin d’en éloigner tous les poisons qui en stoppent la croissance et l’épanouissement.
Enfin si vous deviez ne retenir qu’un conseil, sachez que le sexe n’est ni sérieux ni tabou, prenez du recul détendez-vous et apprenez à en rire pour pouvoir, enfin détendu, en jouir.

Désir! Vous avez dit désir ?
Infidélité comment réagir...